mardi 6 juillet 2021

Et les motards ? Saison 1 Épisode 3

Un petit mot d’abord de ceux qui refusent de rencontrer la FFMC malgré des demandes répétées
Matthieu KLEIN : a fait voter la mise en place d’une Zone à Faibles Émissions en place depuis le 1er juin sans aucune autre indication que "celle-ci ne fonctionnera que lors des pics de pollution quelques jours par an". Quels véhicules seront interdits, dans quel périmètre, quelles alternatives aux déplacements pour les personnes concernées par un véhicule trop ancien, quelle ancienneté ?
C’est le flou le plus total. Un rendez-vous avec un adjoint de la Métropole nous a enfin été accordé, après plus de 7 mois d’insistance, pour le milieu de semaine. Nous vous en dirons plus après celle-ci.
Carole GRANDJEAN : nous a répondu qu’elle ne recevait personne dans sa permanence en raison du contexte sanitaire. Il faut croire, au vu du nombre de rendez-vous obtenus, que ses collègues y compris LREM comme elle, n’ont pas tous une version aussi restrictive des relations avec la population.
Enfin pour rappel l’actuel Conseil Départemental a refusé de revenir au 90 km/h sur les routes dépendant de sa juridiction malgré un avis unanime des représentants d’usagers présents lors d’une réunion le 31/08/2020 à laquelle nous avons participé.
✌Rendez-vous avec Patrick DORVILLE, assistant parlementaire de Caroline FIAT, députée France Insoumise, à Pont-à-Mousson✌
Première surprise notre interlocuteur est un ancien motard qui ressent de plus en plus l’envie de le redevenir.
ZFE : Partage notre avis sur l’aspect ségrégationniste de cette "Zone" et sur l’insuffisante prise en compte de la situation des personnes les plus précaires. Quelques soient les aides proposées il reste toujours un apport personnel que certaines et certains seront bien incapables d’effectuer. Quand à emprunter quand on n’arrive pas à épargner, comment rembourser ? Il partage notre argumentaire demandant d’intégrer les 2 Roues Motorisés dans la solution pour réduire la pollution de l’air en ville.
80 Km/h : ne peut se prononcer à la place de Caroline FIAT.
Contrôle Technique : Sensible à nos arguments : l’absence d’éléments justifiant que le CT entraînerait une amélioration de l’accidentologie, l’aspect juges et bénéficiaires des centre de Contrôle Technique dans ce processus.
Bruit : Pas de remontées particulières mais relève une intolérance accrue dans tous les domaines depuis la fin du confinement.
Infrastructures routières : Constate avec nous la disproportion flagrante entre les sommes encaissées par l’Etat au titre de la circulation et des véhicules et celles reversées aux collectivités pour investir et entretenir les routes.
Le détail de l’entretien sera communiqué par compte-rendu aux adhérents de la FFMC 54-55.
#FFMC
FFMC - Fédération Française des Motards en Colère
Moto Magazine


AFDM Lorraine